Editions - Librairie Catholique - Sainte-Agnès                                                            Accueil Présentation Catalogues Contactez-nous Prières et textes      

  Accueil » Catalogue » • Religions antiques » Mon compte  |  Voir panier  |  Commander   
Catégories
• LES INEDITS
• RELIQUAIRES
• Apologétique
• Cosmologie / Vision du monde
• Ecriture Sainte
• Exégèse
• Instruction religieuse
• La famille / Education
• La Grâce
• Le Nom divin
• Linguistique
• Liturgie
• Livres illustrés
• Patristique
• Philosophie & Politique
• Piété
• Religions antiques
• Sacrements et sacramentaux
• Symbolisme
• Textes du Magistère
• Théologie
• Vie des saints
Titres

par ordre alphabétique :

Recherche rapide
 
Utilisez des mots-clés pour trouver le produit que vous recherchez.
Recherche avancée
Histoire de Jésus-Christ d’après la science, par A. Péladan 38.00EUR
Histoire de Jésus-Christ d’après la science, par A. Péladan
Cliquer pour agrandir
  

Histoire de Jésus-Christ d’après la science , ou : Le christianisme proclamé conformément à la Bible, à l’Evangile et aux Pères, par la religion, les lettres, les arts, les monuments de tous les âges et de tous les pays, depuis le premier homme jusqu’à présent , par Adrien Péladan, 502 pages, 15,25 x 23,5 cm

 

Le titre de la première édition est le suivant : « Preuve éclatante de la Révélation de l’histoire universelle – ou Monuments et témoignages païens, juifs et de tous les peuples, confirmateurs de la Bible et du christianisme ». Approuvé par un nombre impressionnant d’Evêques et d’autorités ecclésiastiques, le livre de M. Péladan, présente pour le lecteur catholique un intérêt des plus grands. En effet, il s’inscrit parfaitement dans la perspective traditionnelle qui, seule, est digne du nom de catholique, c’est-à-dire d’ universelle. Alors que plusieurs auteurs se sont attachés, à la suite des Pères de l’Eglise et spécialement des RR. PP. de la Compagnie de Jésus, à montrer que les religions païennes ne sont que les grandioses vestiges de la Révélation primitive, dont le dépôt n’a jamais quitté l’Eglise catholique, Adrien Péladan aborde la question à partir d’un autre point de vue, non moins intéressant et légitime.

 

En effet, il s’agit moins de décrypter les restes de vérité chez les païens que de composer le tableau du dogme catholique le plus pur avec les éléments retrouvés chez ces derniers, pour aboutir à la formation d’un véritable chef-d’œuvre de mosaïque, reproduisant la beauté de la vérité avec les fragments rassemblés de toutes parts.

 

L’auteur parvient ainsi à restituer l’essentiel du contenu du dépôt patriarcal de la Révélation primitive, et le lecteur émerveillé découvre que celui-ci n’est autre que le Credo et le Symbole de S. Athanase ! Preuve – s’il en fallait une – que le christianisme n’a rien à voir avec la religion novatrice et révolutionnaire à laquelle de maladroits apologistes modernes s’efforcent de rallier leurs contemporains indifférents.

 

C’est pourquoi la science à laquelle l’auteur fait référence est la véritable science traditionnelle ; loin de morceler les faits qu’elle étudie, elle procède par voie synthétique, c’est-à-dire elle les intellige en fonction, d’une part, de la forma mentis traditionnelle (soit à la lumière de la foi), et de l’autre, des éléments cognitifs transmis (donc reçus) par voie rationnelle au sein de l’Eglise.

 

L’histoire de Jésus-Christ d’après la science ne s’arrête pas à l’ annonce du Messie ; l’auteur y traite encore longuement de la vie temporelle du Verbe incarné ainsi que de la gloire de son Corps mystique qu’est l’Eglise. Les documents qu’il a rassemblés, tirés de la plus haute Antiquité chrétienne, sont d’une importance de premier ordre et très dignes d’être connus. Habituellement négligés par l’historiographie moderne, ils font partie intégrante des à-côtés de la tradition catholique, dont les petits ruisseaux viennent s’adjoindre à la grande rivière de la Tradition écrite et de sa parèdre orale.

 

Bien qu’il se montre d’une implacable sévérité envers l’impiété des soi-disant savants modernes, on pourrait cependant s’étonner de ce que l’auteur semble placer sur un pied d’égalité les monuments juifs et ceux des autres nations, ou du moins ne pas donner une préséance très marquée aux premiers, comme leur supériorité l’exigerait. En réalité, c’est plus un choix méthodologique qu’une volonté de les niveler. Il ne faut pas y voir de la malice ; la façon élogieuse et positive avec laquelle il les considère suffit pour établir un contraste éclatant avec les niaiseries à la fois injurieuses et ignorantes dont les histrions contemporains ont l’habitude de se fendre lorsqu’ils pontifient sur ces matières…

 

Restons dans l’esprit de l’Eglise de toujours, et nous aurons, avec l’aide de Dieu, une vision correcte des choses.



Ce produit a été ajouté à notre catalogue le mercredi 31 décembre 2014.
Critiques
Panier  plus
vide
Faire connaître
 
Envoyer cet article à un ami(e).
Nouveautés  plus
Commentaria symbolica, A. R. Brixianus
Commentaria symbolica, A. R. Brixianus
195.00EUR
  samedi 22 juillet 2017     4174889 requêtes depuis le mardi 21 septembre 2010