Editions - Librairie Catholique - Sainte-Agnès                                                            Accueil Présentation Catalogues Contactez-nous Prières et textes      

  Accueil » Catalogue » • Symbolisme » Mon compte  |  Voir panier  |  Commander   
Catégories
• LES INEDITS
• RELIQUAIRES
• Apologétique
• Cosmologie / Vision du monde
• Ecriture Sainte
• Exégèse
• Instruction religieuse
• La famille / Education
• La Grâce
• Le Nom divin
• Linguistique
• Liturgie
• Livres illustrés
• Patristique
• Philosophie & Politique
• Piété
• Religions antiques
• Sacrements et sacramentaux
• Symbolisme
• Textes du Magistère
• Théologie
• Vie des saints
Titres

par ordre alphabétique :

Recherche rapide
 
Utilisez des mots-clés pour trouver le produit que vous recherchez.
Recherche avancée
Symbola Trinitatis...Authore R. P. Theodoro Candido... 24.00EUR
Symbola Trinitatis...Authore R. P. Theodoro Candido...
Cliquer pour agrandir
  

Symbola Trinitatis, id est, Trinitas diversarum rerum, ex Veteris ac Novi Testamenti Scripturis, Historiis & exemplis ; nec non congruentioribus rerum naturalium similitudinibus conscripta : ac brevissime, hoc est, tridistichis, ad ejusdem Augustissimi in Deitate mysterii majorem venerationem, & gloriam concinnata ; vel alium pium sensum accommodata.   Authore R. P. Theodoro Candido, Sacri ac Canonici Ordinis Sanctæ Crucis in Domo Mosacensi Priore, ac Scholarum Præfecto.
 
15 x 21 cm, 279 pages.
 
 
   Sous l’influence de cette pseudo-science qui s’intitule « critique biblique », qui sévit depuis trois siècles, il est devenu quasiment impossible de passer pour sérieux tout en soutenant que la révélation de la Très Sainte Trinité se trouve aussi bien dans le Nouveau que l’Ancien Testament.
 
L’atrophie mentale des protestants libéraux, effet direct de leur hérésie et de leur schisme, a provoqué une myopie intellectuelle chronique relativement au Texte sacré, de sorte que, inventant des méthodes aussi inouïes que grossières d’interprétation de la Bible, ils ont rejeté avec une stupide arrogance la Science exégétique traditionnelle.
 
   Si leur dégénérescence s’était cantonnée à leur milieu, elle aurait fourni une preuve supplémentaire du destin tragique qui attend ceux qui se retranchent de l'Eglise romaine, une, sainte, catholique et apostolique et de sa forma mentis. Le drame est que, depuis la fin du XIXème siècle, les exégètes catholiques ont cru nécessaire de s’inoculer l’imbécillité protestante, sous prétexte que seule l’exégèse protestante libérale fournissait, seule, les critères de rigueur scientifique. Autant dire qu’il faut s’efforcer de perdre la santé, puisque seul le malade est capable de présenter tous les symptômes du mal… Dépourvus de l’intelligence traditionnelle des Ecritures, la lecture que la « critique biblique » fait de la Révélation est intrinsèquement fautive. – Peut-on raisonnablement faire un autre constat, lorsque l’on se rend compte que les nouveaux exégètes, qui ont prétendument une meilleure connaissance du sens des Textes, parviennent à des conclusions diamétralement opposées à celles des Pères ?
 
   L’ouvrage du R. P. Théodore Candidus, chanoine de la Sainte-Croix, un ordre croisé, fait certainement figure de bizarrerie archaïque, car il a l’audace de chanter la gloire de la Très Sainte Trinité dans tous les symboles qu’Elle a révélés d’elle-même, dans l’Ancien comme le Nouveau Testament, ainsi que dans la geste de l’Eglise. En réalité, en climat traditionnel, ce thème est très commun, et le Révérend Père n’est que l’écho de la Tradition tout entière.
 
   « Une chose qu’il importe de vous faire remarquer, écrit le Rabbin Drach (De l’harmonie entre l’Eglise et de la Synagogue, t. I, p. 20) à ses frères, c’est que l'Eglise n’adore que le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, dont la synagogue infidèle a perdu la vraie notion. » Hélas, combien sont-ils, de nos jours, à prétendre que le dogme trinitaire est une nouveauté inouïe dû à l’invention géniale de l'Eglise, que le Synagogue, forme grossière de monothéisme univoque, ne pouvait connaître ? Il n’est pas jusqu’aux plus hautes autorités conciliaire qui n’affirment solennellement que la « lecture chrétienne de la Bible » ne saurait impliquer le sens intrinsèque de l’Ancien Testament, ne relevant que de la seule interprétation particulière des disciples de Jésus-Christ…
 
   Bien au contraire, c’est dès le commencement, in principio, s’est révélé Père, Fils et Saint-Esprit, Trois Personnes en une unique Essence, à Adam, le premier Patriarche, puis à Abraham, Moïse, David et tous les prophètes. De cette simple affirmation catégorique, et de sa négation péremptoire, découlent non pas des points de vue différents, mais des religions aussi antagoniques que le sont la vérité et l’erreur…
 
   Puisse cet hommage de l’exégèse traditionnelle à Celui qui ne change pas munir les Prêtres selon l’ordre de Melchisédech d’un outil fiable qui les aide à prêcher avec assurance de Dieu Un et Trine qu’ils adorent et qui les a faits ce qu’ils sont.



Ce produit a été ajouté à notre catalogue le samedi 12 janvier 2013.
Critiques
Panier  plus
vide
Faire connaître
 
Envoyer cet article à un ami(e).
Nouveautés  plus
Sermons de S. Grégoire de Nazianze
Sermons de S. Grégoire de Nazianze
80.00EUR
  vendredi 18 août 2017     4187968 requêtes depuis le mardi 21 septembre 2010