Accueil

  Accueil » Catalogue » • La Grâce » Mon compte  |  Voir panier  |  Commander   
Catégories
• LES INEDITS
• RELIQUAIRES
• Apologétique
• Cosmologie / Vision du monde
• Ecriture Sainte
• Exégèse
• Instruction religieuse
• La famille / Education
• La Grâce
• Le Nom divin
• Linguistique
• Liturgie
• Livres illustrés
• Patristique
• Philosophie & Politique
• Piété
• Religions antiques
• Sacrements et sacramentaux
• Symbolisme
• Textes du Magistère
• Théologie
• Vie des saints
Titres

 

Recherche rapide
 
Utilisez des mots-clés pour trouver le produit que vous recherchez.
Recherche avancée
Le Juste par le Chanoine Cuttaz 25.00EUR
Le Juste par le Chanoine Cuttaz
Cliquer pour agrandir
  

...ou : les précieux effets de la Grâce sanctifiante.
 
19x24,5 cm, 249 pages.
 
 
« En pénétrant dans le château de Thorens, le pèlerin a sous les yeux, dès le seuil de la porte, le tableau généalogique, en portraits, de la famille de Sales, fière de remonter par ses ancêtres jusqu’à Charlemagne. Visiblement, leurs descendants l’ont placé là, pour se rappeler, chaque fois qu’ils pénètrent chez eux, la noblesse de caractère et de vie que leur impose la noblesse de leur sang.

Sous les yeux du chrétien, il faut placer aussi le tableau des grandeurs que lui confère la grâce, afin de l’exciter sans cesse à élever ses sentiments, ses vues et ses actes à la hauteur de sa dignité surnaturelle. Aux dires de l’apôtre S. Jean (Ia, I, 32) il n’est pas en effet de meilleur stimulant.

… « Quiconque est né de Dieu ne commet pas de péché parce que la semence de Dieu est en lui ; il ne peut pas pécher parce qu’il est né de Dieu. » – Il ne s’agit point, on le comprend, d’une impossibilité absolue : l’état de grâce n’enlève pas la possibilité de faire le mal, mais d’une impossibilité morale, d’une haute convenance, d’un motif souverain. L’apôtre veut dire que l’enfant de Dieu ne devrait plus pécher et que, de fait, il ne pécherait plus, s’il savait apprécier à leur valeur les biens que lui procure la grâce et que lui ferait perdre le péché. S’il savait de science pratique le prix de son état, le juste ne pourrait plus accepter d’en sortir ; il ferait tout pour y rester et s’y affermir.


Tout le Christianisme, est en fonction de la grâce, tout s’explique par la grâce ; elle en est la clef. On peut dire qu’on n’y a rien compris, tant qu’on ignore la grâce. »



Ce produit a été ajouté à notre catalogue le jeudi 23 septembre 2010.
Critiques
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Qu'est-ce que le Sacré-Cœur ? par le R.P. Félix Anizan
Qu'est-ce que le Sacré-Cœur ? par le R.P. Félix Anizan
Rédemption du genre humain, Abbé H.-J. Schmitt
Rédemption du genre humain, Abbé H.-J. Schmitt
Notre vie divine dans le Christ Jésus par le R. P. Liagre
Notre vie divine dans le Christ Jésus par le R. P. Liagre
Merveilles de la Grâce divine (Les) par M. l'Abbé Matthias-Joseph Scheeben
Merveilles de la Grâce divine (Les) par M. l'Abbé Matthias-Joseph Scheeben
Le symbolisme du Culte catholique, par Antoine Saubin
Le symbolisme du Culte catholique, par Antoine Saubin
Anges gardiens (les) (Anonyme)
Anges gardiens (les) (Anonyme)
Panier  plus
vide
Nouveautés  plus
Sermons de S. Grégoire de Nazianze
Sermons de S. Grégoire de Nazianze
80.00EUR